Ina Sattran

Ina sattran

J’ai suivi des études d’Art et enseigné les Arts Plastiques et le théâtre au lycée. Suite à diverses rencontres avec le monde du théâtre, je me suis lancée dans la construction de marionnettes. Ce qui m’intéresse est le lien qu’entretiennent l’objet, la sculpture et le spectacle, l’association du visuel et des matériaux, appliqués aux Arts Vivants.  La grande variété des possibles formels, la diversité des matériaux, cette expression qui se situe entre le ludique et le réalisme me fascinent.  
Mes personnages sont inspirés de personnes réelles, comme « Glenn », d’après Beverly Glenn Copeland, pionnier transgenre de la musique électronique ou « Sybilla » (Sybilla Schwartz), poètesse allemande du XVIIe siècle. 

Je m’inspire aussi de contes, du monde des fables ou directement des matériaux, souvent trouvés ou récupérés. Actuellement, je suis une formation d’acteur-marionnettiste à Marseille avec la compagnie Funambule (Fabrication, animation et mise en scène). La marionnette, dans un sens plus large, s’inscrit dans mon travail artistique suite à  divers travaux ayant initié mon goût pour l’animation : le travail avec la photographie m’a mené au stop-motion et la performance à la vidéo. Dans ces dernières, les personnages semblent être dirigés du dehors, coincés dans un scénario…comme des « marionnettes humaines“, et non sans un aspect grotesque.

Still „BOX“ (2016), Stop-Motion Video animation

Les découpages et le collage m’ont par la suite dirigés vers les objets manipulables, où le fragmenté et le recomposé jouent des rôles importants tant par leurs aspects ludiques que dans le plaisir d’animer. (Être flottant, Insekt)

Insekt