À propos

 

Le Destré est un espace de création investi par des artistes-citoyens qui souhaitent ouvrir leur pratique auprès d’un public habituellement exclu du champ de l’art contemporain. Ce lieu s’offre ponctuellement comme une galerie et plus fréquemment comme un espace d’accueil et de transmission notamment au travers d’ateliers et de discussions.

L’objectif des ateliers est d’ouvrir le citoyen à l’expression artistique en lui proposant un savoir technique qui valorise ses forces d’agir : pour une réappropriation concrète de l’art par le faire et la main. Les discussions, quant à elles, sont des entreprises de médiation vouées à décrypter ce qui est donné à voir sur la base d’une documentation réunie pour faire éclore le sens du travail.

 

Inclure les habitants dans le processus de création c’est aussi inviter la notion de sérendipité dans la production. En cela qu’en poussant l’autre (public non initié) à se saisir avec nous des enjeux de l’expression artistique, nous serons surpris par l’offre esthétique et signifiante qui se proposera à nous ainsi que par la richesse de la critique méliorative qui s’en suivra. Générer un déferlement de culture au niveau local; par la transmission de savoir-faire et de savoir-être liée à nos pratiques et leur remise en question développera à n’en pas douter le capital culturel et social des usagers du lieu.

Démystifier l’image de l’artiste c’est montrer que nous sommes loin du cliché désuet de l’artiste doué d’un talent inaccessible à l’homme du commun. Mais simplement une bande de jeune créateur qui s’interrogent sur des sujets et essayent de s’exprimer dessus en développant un langage qui se veut autonome.

Notre approche tend à limiter le plus possible une forme de médiation culturelle qui se borne à accompagner une initiative de monstration, pour privilégier des stratégies d’accueil qui proposent de pousser le citoyen à s’approprier des pratiques d’expressions artistiques en l’incluant dans le processus de création et de production.

 

Nous avons conclu au terme de nos discussions que l’enjeu principal du Destré est de se proposer comme un lieu capable de s’ouvrir à tous, sans distinction de moyens. Plus spécifiquement, nous avons réfléchi nos stratégies d’accueil pour ouvrir le lieu à un public qui n’a pas dans son habitus de fréquenter les espaces de production et de monstration de l’art contemporain. L’idée de cours à prix libre nous a paru évident, en cela qu’elle ne stigmatise pas les personnes les plus précaires (par exemple: en leur demandant une preuve administrative) chacun paye selon ses moyens et en est le seul juge. Nous donnons une expérience de l’art au visiteur dans laquelle nous l’invitons à être actif et acteur du processus. Dans nos initiatives d’accueil, nous voulons éviter de poser l’abstraction d’un discours au profit d’une expérience intime et concrète entre le visiteur et l’acte de création. Remettre entre les mains des citoyens un savoir technique pour valoriser leurs forces d’agir et d’expression au travers d’une variété de médiums est un de nos principaux objectifs.